Escalade à Al Qods : le Roi met la communauté internationale face à ses responsabilités

 

New York (Nations Unies) – Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al Qods, a mis, mercredi, la communauté internationale face à ses responsabilités éthiques et morales, dans la lettre que le Souverain a adressée au Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, dénonçant vivement les politiques israéliennes “inacceptables” dans la ville sainte, qui vise à imposer le fait accompli et à décider de manière unilatérale du sort de la ville d’Al Qods.

Dans cette lettre au chef de l’ONU, Sa Majesté le Roi a insisté sur “la nécessité pour la communauté internationale et ses forces agissantes d’agir avec fermeté pour amener Israël à mettre fin à ces pratiques qui visent à imposer le fait accompli et à décider de manière unilatérale du sort de la ville d’Al Qods, qui doit être traité dans le cadre des négociations du règlement définitif”.
 
Cette lettre Royale, qui se veut également un appel au sursaut collectif des forces éprises de paix, de justice et d’équité, renseigne sur la centralité de la cause palestinienne et d’Al Qods Al Charif dans les priorités du Souverain, dans le cadre d’un engagement de tous les instants auprès du peuple palestinien et de son Autorité nationale.
 
“Tout en soulignant la centralité de la question d’Al Qods et son caractère spirituel profond, ainsi que le rejet de toute atteinte à sa symbolique et à son identité civilisationnelle authentique, et en attirant l’attention sur la gravité de faire de ce différend un conflit religieux, Nous mettons en garde contre les dangers d’instrumentaliser l’héritage civilisationnel et culturel, en tant que facteur d’attisement des sentiments de haine et d’extrémisme et de saper les valeurs d’amour et de tolérance entre les adeptes des religions célestes”, a dit le Souverain dans cette lettre.
 
Cet engagement Royal, qui ne s’est jamais démenti, suscite le respect et l’admiration sur la scène internationale et des observateurs qui voient en Sa Majesté le Roi “un fervent défenseur des droits des Palestiniens” et une voix de la sagesse qui n’a eu de cesse de multiplier les initiatives et de rappeler avec une profonde force de conviction les prérequis d’un règlement équitable à la question palestinienne en général et au statut de la Ville Sainte, dans le cadre de l’option incontournable de la paix, qui fait l’unanimité au sein du concert des nations.
 
C’est dans cette optique que Sa Majesté le Roi a tenu à rappeler que “le Royaume du Maroc, qui croit fermement à l’option de la paix, autour de laquelle la communauté internationale est unanime, et souligne qu’Al Qods est attachée aux racines et à l’identité, est convaincu que le fait d’imposer le fait accompli par la force, ne mènera qu’à davantage de tensions et de violence, particulièrement en cette conjoncture complexe et agitée que traverse la région”.
 

Le sursaut de la conscience collective de la communauté internationale, auquel le Souverain appelle de Ses vœux, passe par la relance de “l’opération de paix afin de parvenir à une solution juste, globale et durable garantissant la création d’un Etat palestinien indépendant vivant côte à côte avec l’Etat d’Israël dans la sécurité, la paix et l’harmonie”.

 
Par Fouad ARIF
 
À lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *