Le Hirak du Rif

Quoi qu’il advienne du Hirak du Rif, qui est devenu le symbole d’un ras le bol national et celui d’un Maroc en souffrance au niveau international, ses résultats ont dépassé nos espérances.


Contrairement à ce qui a pu être avancé par certains (qui démontre d’ailleurs leur méconnaissance totale de notre pays), c’est un combat pour la dignité et contre la marginalisation et non un mouvement séparatiste.

Sauf si on est aveugle, sourd et borné, ce Hirak a démontré que le Maroc ne peut pas être gouverné par des élus locaux avec des méthodes du siècle dernier; les entourloupes, les faux semblants et les tours de passe passe, c’est fini, le marocain en a marre. Il faudrait peut-être des sanctions exemplaires pour ceux qui gèrent l’argent public, histoire que ce soit très dissuasif. 

Toutes les décisions prises doivent avoir un seul but: améliorer la situation des marocains; les annonces de projets bidons, les détournements de fonds, les plans de développement non respectés, les investissements dont la population locale ne tire aucun bénéfice direct ou indirect, on en veut pas.

Nos finances doivent êtres gérées avec parcimonie, et les élus corrompus (des crevards) qui cherchent à s’enrichir, en y mettant illégalement la main, doivent voir leurs mains entravées et ils doivent répondre de leurs actes devant la justice pour une peine exemplaire qui marque les esprits car si un élu détourne des fonds, il vole tous les marocains ! Les voleurs compulsifs ne prendraient pas le risque de se présenter aux élections.

Heureusement, ce n’est qu’une minorité, mais on ne retient qu’elle dans la mesure où elle entache l’ensemble des hommes politiques. Faut faire le ménage un peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *