SM le Roi: « L’avenir de l’Afrique, tributaire de la mise à niveau de sa jeunesse et de la capacité à assurer son insertion »

« L’avenir de l’Afrique est tributaire de la mise à niveau de sa jeunesse, de la nécessité d’ouvrir à celle-ci des perspectives favorables à l’expression de ses potentialités, et de la capacité à assurer son insertion », a affirmé SM le Roi Mohammed VI.



Si l’Afrique puise sa richesse dans les ressources naturelles qu’elle recèle, elle la tire, avant tout, de ses jeunes, qui représentent les deux-tiers de la population du continent, a souligné le Souverain dans un message adressé au symposium «football africain: notre vision», qui s’est ouvert mardi à Skhirate.

Dans ce message dont lecture a été donnée par le ministre de la Jeunesse et des sports, M. Rachid Talbi Alami, le Souverain a insisté sur le fait que le développement de la pratique sportive et du football en particulier, est l’un des préalables essentiels pour renforcer les compétences des jeunes, assurer leur insertion dans leur environnement socio-économique et accroître leur immunité contre toute forme de déviance et d’extrémisme. Le but ultime est de les dissuader de risquer leur vie et de compromettre leur avenir en empruntant le chemin de l’immigration illégale.

SM le Roi a relevé que le football est le sport le plus populaire en Afrique, et, au-delà, dans le monde entier, du fait qu’il occupe une place importante dans la vie des peuples du Continent, allant jusqu’à plonger ses racines profondément dans leur identité sociale, précisant que l’histoire du football africain foisonne de performances réalisées à l’occasion de différentes manifestations mondiales, et regorge de prouesses de grands talents footballistiques, qui se sont illustrés tant à l’échelle du continent que dans les championnats les plus prestigieux et les équipes les plus emblématiques du football mondial.

Toutefois, note le Souverain, le football africain est appelé, aujourd’hui plus que jamais, à relever les défis de rénovation et de modernisation qui se posent à lui, et à se mettre au diapason des évolutions accélérées du sport mondial.

Cet objectif ne pourra être atteint que par l’ancrage de la bonne gouvernance au sein des organes de gestion, l’amélioration qualitative de la formation, le développement des infrastructures et la mise en place des conditions d’accès au monde du professionnalisme. Il importe aussi de renforcer les outils de commercialisation du produit footballistique africain et de trouver un équilibre entre le développement d’un football d’élite et le football de masse, a dit SM le Roi.

Le Souverain a rappelé l’importance accordée par le Maroc au développement de la coopération avec les pays africains dans le domaine sportif et son souci de mettre son expérience à la disposition de ses frères africains, rappelant dans ce cadre que la Fédération royale marocaine de football a signé plus de 34 conventions avec les pays africains couvrant de nombreux domaines comme la formation et les infrastructures, la médecine de sport, le partage des savoir-faire techniques et l’accueil des concentrations préparatoires des sélections nationales de pays africains frères.

Le Maroc, a ajouté SM le Roi, aspire à l’émergence d’un continent africain fort, coopératif et solidaire; un continent qui occupe une place bien méritée au sein des différentes instances et des diverses assemblées, aussi bien en termes d’implication au processus décisionnel et de participation, que pour la défense du droit légitime qui lui revient d’organiser les événements footballistiques mondiaux, avec, au premier chef, les phases finales de la Coupe du Monde.

Le Souverain s’est déclaré en conclusion persuadé que cet important symposium, auquel participe une pléiade d’experts et de personnalités footballistiques de renom, va permettre d’élaborer une vision d’avenir pour le développement du football africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *