Les promesses des ministres aux habitants d’Al Hoceima

10 milliards de DH pour la réalisation d’ici cinq ans d’une série de projets socio-économiques. 

 
En déplacement à Al Hoceima, les ministres du gouvernement El Othmani ont pris part à une réunion publique avec les Hoceimis. Le point sur les engagements faits par les ministres aux habitants de la ville.

Mohamed Hassad. 500 enseignants et 400 millions DH pour les écoles

Le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a promis d’embaucher 500 enseignants pour la seule province d’Al Hoceima. L’ex-ministre de l’Intérieur a également annoncé la création prochaine d’un noyau universitaire «dès que le terrain sera disponible» et qui relèvera de l’université Abdelmalek Essaadi. Hassad a également promis la mobilisation de 400 millions de dirhams pour la réhabilitation des établissements scolaires. Un investissement qui entre dans le cadre du programme «Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit».

Aziz Akhannouch. Arbres fruitiers et dauphin noir

Le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêt a indiqué qu’un programme de plantations de 12.000 hectares d’arbres fruitiers allait voir le jour, dans le cadre du programme «Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit». Akhannouch a également fait état du lancement de 4 unités de transformations des produits de ces arbres fruitiers ainsi que la réalisation et l’équipement d’une usine de lait dans les prochains mois. Réagissant au problème posé aux pêcheurs de la ville par le dauphin noir, Akhannouch a assuré que le problème a été résolu et que les personnes lésées allaient être indemnisées, ajoutant que des projets d’aquaculture ambitieux seront réalisés et devront contribuer à la promotion de l’emploi.

Abdelkader Amara. 4 milliards pour les infrastructures routières

Le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau a promis la mobilisation de 2 milliards de dirhams pour le renforcement de l’infrastructure routière, tout en rappelant que le retard accusé en matière de réalisation de certains projets, notamment la voie express Taza-Al Hoceima -un chantier de 4 MMDH qui liera la province à l’autoroute-, serait lié entre autres à la procédure d’expropriation, précisant que 70% des travaux ont été réalisés.

Lhoucine El Ouardi. Enfin un centre hospitalier provincial

Le ministre de la Santé l’a réaffirmé devant les habitants d’Al Hoceima: la ville sera bel et bien dotée d’un grand centre hospitalier provincial d’une capacité de 250 lits. Un investissement qui nécessitera la mobilisation de 374 millions de dirhams. Le ministre a en outre rappelé la mobilisation ces cinq dernières années de quelque 520 millions de dirhams dédiés notamment à l’élargissement de l’hôpital Mohammed V où les travaux seront bientôt achevés et la réalisation de l’hôpital d’Imzouren qui sera opérationnel à la fin de l’année. Il a cité également la réhabilitation et l’équipement du centre d’oncologie, la construction de six nouveaux centres hospitaliers et la réhabilitation de 29 autres.

Mohammed Laâraj. Théâtre, institut de musique et centre culturel

Le ministre de la Culture et de la communication a promis à son tour d’ambitieux investissements pour la ville méditerranéenne. Au sujet des projets prévus ou en cours, le ministre cite le grand théâtre, un institut de musique aux standards internationaux à Al Hoceima et un centre culturel à Imzouren, ajoutant que son département prône une politique de proximité à travers l’établissement de partenariats pour la généralisation des centres culturels à l’ensemble des communes et la valorisation du patrimoine.

Charafat Afailal. 1,3 milliard pour la construction d’un barrage

La secrétaire d’État chargée de l’Eau a mis en exergue l’importance de la construction du barrage de Ghiss tant attendu par la population, pour un coût de 1,3 MMDH. D’une capacité de 93 millions m3, le barrage servira à la généralisation de l’accès à l’eau potable et à l’irrigation, a précisé la secrétaire d’État, faisant état en outre de la mobilisation de 170 MDH à la protection de certaines localités contre les inondations dont la grande partie a été réalisée. Tous les engagements pris dans le cadre des différents programmes ont été respectés, s’est félicitée Mme Afilal.

Avec MAP


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *