Sahara : l’Algérie et le Polisario froissés par la position pro-marocaine de Washington

L’Algérie et le Polisario ont beaucoup de peine à cacher leur ressentiment quant aux prises de position de la nouvelle administration américaine concernant le conflit du Sahara Marocain.

 

La nouvelle résolution du Conseil de Sécurité sur le Sahara, qui est favorable au Maroc, n’a pas été digérée. Déjà, la résolution 2351 avait « obligé » le Polisario à partir de Guerguerat, en consacrant en même temps la prééminence de l’Initiative marocaine de l’autonomie au Sahara.

Dans le projet de loi budgétaire 2017 qui a été adopté par le Congrès et promulgué par le président Trump, les États-Unis ont renouvelé leur soutien au Maroc, en confortant ses positions dans le conflit territorial qui l’oppose à son voisin algérien : cette loi stipule que «les fonds alloués [au Maroc] sous le Titre III […] doivent être rendus disponibles à l’assistance au Sahara occidental».

Le Congrès a même appelé le Secrétaire d’État à continuer ses efforts pour «un règlement négocié de ce différend, conformément à la politique des États-Unis de soutenir une solution basée sur une formule d’autonomie sous la souveraineté marocaine». L’Administration Trump a été invitée «à soutenir les investissements du secteur privé au Sahara».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *