Interview avec Mehdi Belafquih !

Aujourd’hui, nous partons à la découverte d’un jeune défenseur central Belgo-Marocain de 18 ans, évoluant au Standard de Liège et originaire de la ville de Casablanca.

Le Petit Journal Marocain : Tout d’abord, merci d’avoir accepté cette interview !

Mehdi Belafquih : Je vous remercie. Avec plaisir !

LPJM : Parle nous un peu de ta carrière.

MB : Bah voilà, je m’appelle Belafquih Mehdi. J’ai 1 8ans. J’ai commencé le foot à l’âge de 5 ans au Brussels, à l’époque c’etait le RWDM Molenbeek, j’ai passé 10 ans là bas avant d’arriver en u16 au Standard De Liège et maintenant j’y suis toujours en U21.

LPJM : As-tu rencontré des dificultés ?

MB : J’ai toujours été bien entouré, ma famille surtout m’a bien entouré et j’ai eu de bonnes personnes pour me conseiller donc voilà… Après, chaque épreuve que j’ai, je dois la surmonter.

LPJM : Y’a-t-il des intérêts à être footballeur ?

MB : Le football est un sport comme tous les autres, il y a toujours un intérêt pour s’entretenir physiquement. Mais faire de sa passion un métier et en faire son gagne pain , pourquoi pas haha

LPJM : y’a-t-il notamment des inconvénients ?

MB : Comme dans tout métier, des fois on ne s’entend pas toujours avec les coéquipiers ou le staff… Il y a aussi tous les sacrifices, même si c’est un mal pour un bien. Les blessures sont aussi des inconvénients, surtout les plus longues à guérir.

LPJM : Comment se déroulent tes journées ?

MB : Une journée normale, je me lève le matin à 7h, je vais à l’école jusque 10h puis un car vient me chercher et je vais à l’entraînement jusque 13h. Puis j’ai cours jusque 16h30, le car me reprend et je finis à 19h30 la journée puis je rentre à l’internat

LPJM : Quel est ton club préféré ?

MB : Je n’ai pas vraiment de club préféré (rire)

LPJM : Ton championnat préféré ?

MB : Anglais mais le français, l’espagnol ou encore l’allemand sont pas mal non plus

LPJM : Y’a-t-il des clubs étrangers qui t’intéressent ou qui te courtisent ?

MB : il y a beaucoup de clubs que j’apprécie à l’étranger oui, je pense aux championnats espagnol, italien ou allemand même. Et j’ai eu des propositions étrangères venant de ces championnats ou de Belgique mais je me concentre d’abord à finir ma scolarité pour faire un choix réfléchi pour les années qui arrivent.

LPJM : En tant que Belgo-Marocain, quelle sélection nationale choisirais-tu ?

MB : C’est un choix auquel je n’ai  jamais vraiment pensé, j’ai déjà été sélectionné avec le Maroc mais avec la Belgique jamais. Mais si je devais choisir là tout de suite, avec la CAN que l’équipe du Maroc a faite, je pencherais vers le Maroc. (Rires)

LPJM : Que penses-tu du parcours et du niveau de nos lions au Gabon ?

MB : c’est une équipe jeune qui se construit. On a vu que malgré l’absence de plusieurs titulaires, notre équipe est allée loin. Je pense surtout au gros travail qu’Hervé Renard a mis en place, parce que ce n’est certainement pas facile. Cette équipe a pu rendre fier tous les marocains qui, après 13 ans, se qualifient en phase finale. C’est dommage pour le but encaissé à la 86ième contre l’Égypte mais les détails on fait la différence… C’est ça un match de coupe ! Je suis fier de nos lions !

LPJM : Quand on te parle du Maroc, quel(s) joueur(s) te vient à l’esprit ?

MB : Benatia , Boussoufa

LPJM : Que penses-tu de la Botola ?

MB : La Botola a beaucoup évolué par rapport à avant, mais il reste encore pas mal de choses pour atteindre un gros niveau.

LPJM : Quel est ton club préféré en Botola ?

MB : (rire), je suis originaire de Casablanca  et je suis désolé pour les supporters du Raja mais je suis un Wydadi (rire)

LPJM : (rire) Quelle est ton joueur préféré de la Botola ?

MB : Je ne saurais pas te dire je ne regarde plus trop le championnat actuellement.

LPJM : Penses-tu que les équipes marocaines pourraient réussir la Champions League et la Coupe de la CAF ?

MB : Pourquoi pas, le Raja est bien parti jusqu’en finale, non ? Les équipes ont du potentiel pour vaincre des clubs étrangers, maintenant il faut savoir s’y préparer.

LPJM : As-tu un message à faire passer au fans des « Rouches »?

MB : Non, j’ai pas vraiment de message à leur adresser , qu’ils continuent de supporter leur club comme ils le font déjà !

LPJM : Un message à nos lecteurs et à tes fans ?

MB : courage à eux  car ils vous donnent de la force. Et pour ma part, je ne sais pas si on peut les appeler « fan » mais en tout cas, je remercie toutes les personnes qui m’encouragent et qui me suivent !

LPJM : Un grand merci pour cette interview.

MB : Je vous remercie de m’avoir invité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *