36% des MRE ont des difficultés à poursuivre leurs études

 36% des MRE ont des difficultés à poursuivre leurs études

 

Le ministère chargé des MRE et des affaires de la migration a élaboré une étude au cours de l’année 2016 sur les besoins et les attentes des jeunes Marocains Résidant à l’Étranger.

Les résultats de cette étude ont été présentés selon 3  axes : 

  • l’intégration dans la société de résidence
  • la citoyenneté dans le pays d’accueil
  • l’attachement identitaire au Maroc

 L’étude a concerné un panel représentatif de 2.146 jeunes MRE âgés entre 15 et 30 ans, et résidant dans six pays  :

  • Les Pays Bas, 
  • L’Allemagne,
  • La Belgique,
  • L’Espagne,
  • La France,
  • L’Italie 

Les résultats notables :

  • 23% des MRE ressentent une discrimination lors de leur accès au marché de l’emploi.
  • 36% ont des difficultés à poursuivre leurs études.
  • 63% de ces MRE ont un niveau moyen supérieur au baccalauréat.
  • 80% déclarent être soit en formation (élèves et étudiants), ou occupés (salariés ou libéraux).

Environ 75% de jeunes vivent dans le foyer familial et déclarent avoir besoin d’accéder à leur propre logement, ajoute l’étude qui précise que les jeunes MRE expriment un fort attachement à leur mère patrie, et ceci par la maîtrise des langues nationales, la fréquence des visites et l’investissement au Maroc ainsi que leur retour définitif dans leur pays :

  • 68,8% de ces jeunes maîtrisent les langues nationales.
  • 3/4 d’entre eux visitent le Maroc au moins une fois par an (75% de ces visites dépassent un séjour de 16 jours).
  • 62% de ces jeunes envisagent de retourner au Maroc pour l’investissement.
  • 48% de ces jeunes envisagent de retourner au Maroc pour y occuper un poste. 
  • 50% de ces jeunes envisagent de retourner au Maroc pour y passer leur retraite.
  • 85% préfèrent que leur conjoint soit marocain.

Sur le plan de la citoyenneté dans les pays d’accueil, l’enquête a révélé que  :

  • 75% des jeunes enquêtés se sentent appartenir à leur pays d’accueil.
  • 57% s’identifient porteurs des deux cultures à la fois.
  • Moins de 10% des sondés appartiennent à un parti politique ou à une association.
  • 38% participent aux élections.

À l’issue de ce travail d’investigation, une stratégie pour renforcer les liens avec les jeunes MRE est élaborée selon une approche systématique et multi-partenariale axée sur 3 piliers :

  • le renforcement des liens avec le Maroc,
  • l’intégration dans les pays d’accueil,
  • la citoyenneté sur les deux rives

Site web : http://www.mre.gov.ma/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *