L’inconscience refoulée

Une histoire irréelle mais passionnante, celle que l’on vous raconte, qui vous fera rêver pendant toute votre enfance, pourtant, une fois grand, vous vous rendez à l’évidence, que le monde des bisounours n’existe pas, que personne n’est aussi angélique que ça. Le choc des faits émouvants et troublants qu’on vous rapporte, de ce bas monde où l’on vit, où, malheureusement, tout semble noir, droit vers le désespoir.
Est-ce grandir vaut vraiment la peine ?
Dans un monde sombre, d’amour faux et de plaisirs irréels. Un monde qui nous fait changer les récits auxquels nous croyons pour suivre la foule, le troupeau des moutons avec lequel nous vivons, sans recul, sans se poser les bonnes questions ! Assouvir ses envies tant matérielles que physiques. Ressentir des besoins sans importances, découlant d’un sentiment d’appartenance qui consiste à suivre les tendances, quel que soit le prix, quitte à s’endetter… Absurde, mais vrai ! 
Le monde des adultes ne me convient pas.
Entre mensonge et honnêteté, rêve et réalité, un long chemin à parcourir avant de gagner en maturité ! Une opposition de fait, une schizophrénie des êtres. Un monde où la gentillesse est considérée comme faiblesse. Où avoir une conscience est perçu comme crime pour certains et comme rumeur pour d’autres. Où les préjugées sont nos maîtres-mots et on ne manque pas de vous en faire part, partout et tout le temps ! Où l’hypocrisie règne ; cette double facette qui nous piège avec un sourire qui sonne faux. Où on fait moins de confiance mais plus de méfiance…
Ce monde, où la méchanceté devient gratuite, me fait de moins en moins rêver, du coup, j’écris, je vis et je rêve à travers mes écrits…
Chronique by Souha.O

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *