Le mariage

Point de vue d’une MRE

Depuis toute petite, nous rêvons du prince charmant… Heu non, cela ne se passe pas comme ça chez nous. Je recommence. Depuis toute petite, nos mères rêvent de notre prince charmant ou pensent même l’avoir déjà trouvé. 

Nos mères nous prédestinent à notre futur époux, en rigolant bien sûr, avec nos voisines. Derrière ces sourires et ces rires, je suis convaincue qu’il y a au fond une réelle envie de leur part qu’elles le choisissent pour nous. Malgré le fait que l’on vive dans un pays autre que le Maroc, elle rêverait d’avoir pour gendre un marocain, évidemment. 

Mais tout est possible. Pour ma part, je n’avais pas d’idéal. Mais je me suis toujours dit que j’allais me marier avec un marocain. Pourquoi faire différemment de ce qu’elles veulent, nos mères ? Nous rêvons toutes de grands mariages, de belles tenues changées 6 ou 7 fois. Je voulais être portée sur une chaise « 3émélia », avoir toute ma famille et mes amis autour de moi. Et surtout rendre fière ma maman.

Mais en grandissant, nous évoluons. Nous ne sommes plus attirés par la beauté du mariage. Les priorités ne sont plus les mêmes. On travaille et on n’y pense plus, enfin seulement quand on passe voir papa et maman. Ils sont toujours là, à nous demander “Alors tu te maries quand ?” ou “Alors, c’est quand que tu te maries ?” 

Enfin, je pense qu’il s’agit surtout des mères. Au fil du temps, on n’y prête guère d’importance. 

Et un jour, on tombe sur La Personne qui nous faut. Et sans s’en rendre compte, un beau jour, on se met à parler du mariage. Quand on annonce la nouvelle à la maman, ce fameux mariage, on n’envisage plus comme avant de grandes cérémonies, dans de grandes salles, où inviter des centaines de personnes, qui au fil du temps, ne nous connaissent même plus…

Je pense que ça peut être difficile à comprendre pour elle, qui n’a pas pu faire un grand mariage, faute de moyens. Aujourd’hui, contrairement à eux, nous avons plus la possibilité de faire de grandes cérémonies, mais pour inviter qui ? J’ai donc envisagé un petit mariage, modeste, familial; juste la famille très proche. 

Malgré tout, il fallait organiser ce mariage.

NAMS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *