Mohammed VI critique l’administration Marocaine durant une réunion parlementaire.

Le roi du Maroc, Mohammed VI, a vivement critiqué l’administration Marocaine en appelant à une réforme reposant sur la modernisation.

La colère royale s'abat sur l'administration Marocaine.
Lors de la première réunion parlementaire après les élections législatives, le roi du Maroc a appelé les décideurs politiques à réformer l’administration publique du royaume qui est un point faible majeur.
Le premier point négatif pointé du doigt concerne la décentralisation de l’administration qui est majoritairement traitée à Rabat alors qu’elle devrait se régler dans les régions décidés il y a déjà quelques années. 
Malheureusement, le traitement administratif au Maroc est « très lent » car Rabat à lui tout seul ne peut s’attacher à prendre des décisions dans le temps imparti par les différentes juridictions du pays.
« Je suis évidemment fier de traiter directement avec mon peuple et de régler ses problèmes simples. Je continuerai à le faire, toujours à son service. Mais est-ce que les citoyens me demanderaient d’intervenir si l’Administration faisait son devoir ? a déclaré le souverain Marocain.

Le second point traité par le roi du Maroc concerne le nombre important des fonctionnaires qui plus est démontre un manque de qualité flagrant. Selon lui, il y a un trop grand nombre de problèmes qui touchent les Marocains comme l’expropriation des terrains et biens immobiliers.

C’est un vrai ras-le-bol royal auquel nous venons d’assister et qui devrait déboucher sur de nouvelles nominations et des réformes fortes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *