La police Canadienne accuse son armée d’avoir arrêté des milliers d’Afghans sans raison.

La police Canadienne dénonce les sévices qu’aurait commis l’armée lors d’opérations en Afghanistan. Des gens irréprochables auraient été emprisonné par l’armée et ceci sans raison valable.

L'armée Canadienne est soupçonnée d'avoir emprisonné des milliers d'Afghans sans raison.

La polémique est grandissante au Canada où la police Canadienne tance l’armée sur les droits de l’homme sur des sévices commis par l’armée lors d’opérations en Afghanistan.

Entre 2010 et 2011, l’armée Canadienne a emprisonnée des milliers d’Afghans alors qu’ils étaient de simples fermiers, mères au foyer et pères de famille.

L’armée Canadienne emprisonnait des innocents afin de les forcer à cracher le morceau sur d’éventuelles informations concernant les talibans. Ils ont été en moyenne emprisonnés 2 mois dans des prisons militaires alors que la loi n’autorise que 96 heures d’incarcération dans ce type de cas.

Des policiers Canadiens, sous couvert d’anonymat, déclarent que ces méthodes permettent d’apeurer la population afin de soutirer des informations plus rapidement.

Les policiers disposent de témoignages de militaires, d’enregistrements audio et vidéo qui confirment le délit des militaires Canadiens.

Des hauts responsables sont directement pointés du doigt par le quotidien « La Presse » qui est en possession des documents fournis par les policiers.

Le quotidien a annoncé qu’il ne communiquerait pas les noms des policiers Canadiens qui risqueraient la prison à vie pour avoir dévoilé des informations secrètes.

A lire aussi:
Des débris de l’avion d’Egyptair localisés selon une commission d’enquête Égyptienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *