Le Maroc s’intéresse à la condition de vie des « bonnes domestiques ».

Le Maroc réalise une grande avancée dans l’amélioration des « bonnes domestiques » après le vote de la loi 19.12 qui traite des conditions du travail domestique.

Le Maroc vote une loi qui interdit les domestiques mineures.

Le point important de la nouvelle loi est l’interdiction d’employer des domestiques de moins de 18 ans. Ce point répond à une demande de l’ONU et de l’UNICEF, qui date de plusieurs années.

Une loi qui va satisfaire le comité des droits de l’homme à Genève qui avait expressément demandé au Maroc d’appliquer une loi interdisant le travail domestique au mineur.

Une loi qui ne sera totalement appliqué que dans 5 ans car le royaume autorisera l’emploi de domestique de 16 et 17 ans.

Le Maroc devra tout de même apporter de nouvelles réponses sur la reconversion des domestiques Marocaines. Il faudra créer un organisme qui accompagnera les mineurs pour les réhabiliter dans le système scolaire Marocain.

Un amendement sur la réinsertion familiale de ces domestiques devra absolument voir le jour, avec un accompagnement psychologique afin de détecter les séquelles dues à leurs conditions de vie.

Une bonne avancée qui devra en appeler d’autres.

A lire aussi:
Culturellement, le Maroc a dix siècles de retard selon Franck Dubosc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *