Prison: accusé de raser la barbe des prisonniers de force, l’administration pénitentiaire dément.

Après les accusations d’ONG des droits de l’homme sur la condition du traitement des prisonniers, la Direction Générale à l’Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR) a tenu à réagir.

Démenti sur le rasage forcé des barbes dans les prisons Marocaines.

En effet, nombreuses ONG ont pointé du doigt les établissements pénitentiaires du Maroc qui raserait la barbe de force à des prisonniers.

A ce titre, la DGAPR a publié un communiqué afin de démentir les allégations de ces ONG dédiées aux droits de l’homme.

«Nous garantissons toutes les conditions idoines permettant aux pensionnaires de pratiquer les rituels religieux en toute liberté surtout durant ce mois sacré de ramadan» selon le communiqué.

Certaines ONG auraient même avancé que les établissements pénitentiaires interdiraient le « Adhan » (appel à la prière). Une nouvelle accusation qui sème le doute sur ces ONG des droits de l’homme. Car il peu probable que de telles interdictions existent dans un pays comme le Maroc. 

A lire aussi:
Mohammed VI condamne la tuerie d’Orlando et présente ses condoléances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *