Le tireur d’Orlando fréquentait les bars « gay » et leurs faisaient des avances.

La thèse de la radicalisation du tireur d’Orlando, Omar Mateen, est en train de tomber à l’eau après la révélation de certaines personnes l’ayant fréquenté, qui déclarent qu’il était un habitué de l’établissement « gay » et qu’il avait fait des avances à d’autres hommes.

Le tireur d'Orlando fréquentait l'établissement "gay" et aurait fait des avances à des homosexuels.

Il est très compliqué à ce jour de trouver la raison pour laquelle, Omar Mateen, a fait irruption dans la boîte de nuit « Pulse » et a ouvert le feu sur la clientèle. Le bilan est de 49 morts et une cinquantaine de blessés.

La première piste des policiers était celle de la radicalisation de l’Américain originaire d’Afghanistan. Aucune preuve mise à part un coup de fil du tireur pendant l’attaque qui déclarait avoir perpétré la fusillade au nom de Daech. La piste du loup solitaire est une piste plausible, a déclaré un policier d’Orlando.

Mais voilà que les langues se délient depuis hier soir dans la ville d’Orlando. Des clients présents lors de la tuerie confirment qu’Omar Mateen était un habitué de l’établissement « gay » et qu’il venait régulièrement pour boire, tout seul dans son coin.

Un ancien camarade de classe d’Omar, annonce avoir été approché par son camarade de classe qui lui avait fait des avances sexuelles.

La famille du tueur voit dans l’acte de leur fils, un acte homophobe et non pas une attaque terroriste.

Hillary Clinton a quant à elle insister sur le fait qu’une personne qui a été surveillé par le FBI pour radicalisation ne devrait pas avoir accès aux armes.

L’enquête se poursuit afin d’éclaircir les points sombres de la tuerie d’Orlando et de son commanditaire, Omar Mateen.

A lire aussi:
Un homme est décédé hier suite à une agression au couteau à Fès, juste avant la rupture du jeûne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *