Alain Juppé propose de supprimer des passages du coran qui ne collent pas avec la république.

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a appelé à une relecture du Coran et à supprimer des passages qui ne collent pas avec les valeurs de la république.

Alain Juppé appel à supprimer des passages du Coran qui ne collent pas avec la république

Invité dans la nouvelle émission de la chaîne TF1, « Vie Politique », Alain Juppé s’est dit contrarié de certaines rumeurs sur une grande mosquée à Bordeaux.

«Il n’y a pas de grande mosquée à Bordeaux et il n’en existera pas !» a déclaré le maire de Bordeaux.

Il a estimé qu’il y avait deux solutions dans le problème avec l’Islam en France et qu’il en privilégiait une plutôt que l’autre. En effet, il y a une première solution qui est de partir en guerre civile car personne ne veut faire l’effort d’aller vers l’autre ou alors celle de procéder à la relecture du Coran pour en retirer les parties incompatibles avec la république.

Il a également appelé à mettre fin à la formation des imams par des pays étrangers (le Maroc étant concerné) et que la France en profite pour les former sur l’Histoire de France.

Il a également réagi sur son blog sur l’Islam de France et certains points qu’il estime incompatibles avec la République.

D’ailleurs, il est très souvent avancé que 400 versets du Coran ne seraient pas compatibles avec les valeurs républicaines de la France et nécessitent une relecture par un clergé de l’Islam, qui n’existe pas en France.

En réalité, Alain Juppé cherche à transformer les Musulmans de France en crépuscule « Chiite » car le Coran n’a jamais été altéré par l’homme et les Musulmans n’accepteront jamais un tel déshonneur.

À lire aussi:

François Hollande refuse de souhaiter un bon ramadan aux Musulmans de France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *