Le Maroc investi à Nador pour faire respirer la région de l’Oriental dépendante de l’essence d’Algérie.

La région de l’Oriental au Maroc vît une crise depuis quelques mois après que l’Algérie ai décidé de contrôler encore plus sa frontière avec le Maroc, ce qui a freiné le commerce clandestin dans la région. Le Maroc réagit.

Le Maroc lance les travaux de Nador West Med pour soulager la région de l'Oriental


Les Marocains s’approvisionnaient en essence alors que les Algériens recevaient des fruits et légumes du royaume. Mais tout ceci est devenu quasi impossible car des tranchées, sur sa frontière, ont été agrandi par l’Algérie qui perd plusieurs milliards de dollars par an à cause de ce commerce clandestin.

«Nous ne vivons pas du phosphate, nous vivons de l’essence de l’Algérie» a déclaré un habitant de la région au Premier ministre, Benkirane, lors d’une visite de travail.

Mais le Maroc veut remédier à ce problème et a très justement annoncé le projet Nador West Med. En effet, un port à eau profonde permettra de désenclaver Nador et sa région grâce à un port de commerce construit sur le modèle de Tanger Med, qui est un succès franc.

Les travaux qui viennent de commencer se finiront en 2021 et seront accompagné d’une enveloppe de 800 millions d’euros afin de réaliser le projet.

L’idée est de connecter Nador à tous les ports Méditerranéens pour en faire un point central du transport pétrolier et gazier dans les prochaines années. Le Maroc annonce que Nador West Med va recevoir 25 millions de tonnes d’hydrocarbures, 7 millions de tonnes de charbon ou encore 3 millions de marchandises.

Une zone franche va être créée dans un deuxième temps afin d’attirer des sociétés à taille nationale comme c’est actuellement le cas à Tanger.

Nador West Med va être similaire à la première version du port de Tanger qui est devenu l’un des plus importants au monde. Un exemple que le Maroc veut reproduite avec Nador.

La région de l’Oriental vit un calvaire car son économie dépend grandement de la contrebande avec l’Algérie. Le Maroc l’a bien compris et est en train de changer le visage de cette région trop longtemps laissée de côté.

A lire aussi:
Leader Price s’installer au Maroc et annonce l’ouverture de 50 magasins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *