Mohamed Ali est mort cette nuit. Racisme, Islam, boxe, les combats de sa vie.

Mohamed Ali, « The Greatest », est décédé ce vendredi suite à des problèmes respiratoires dans un hôpital de Phoenix.

Mohamed Ali est décédé suite à des problèmes respiratoires.

Cassius Clay, qui n’était pas qu’un simple boxeur, avait fait de sa célébrité un combat contre le racisme antinoir. Il enchaînera des titres de champions du monde mais également la médaille d’or aux Jeux Olympiques à Rome où il surpassera sa peu de l’avion.

Cassius Clay devient Mohamed Ali. 

Il annonce sa reconversion à l’Islam dans les années 60 et devient « Mohamed Ali », ce qui ne plaira pas au monde de la boxe. Il aura été un proche de Malcolm X et Nation Of Islam.
Mais le tournant de sa carrière se déroulera en 1967, lorsqu’il refuse d’être enrôlé dans l’armée pour faire la guerre au Vietnam.
«Je n’irai pas faire la guerre au Vietnam, ils ne m’ont rien fait, ils ne m’ont pas traité de sale nègre» avait-il déclaré.
Cette décision lui coûtera cher car il sera déchu et condamné à 5 ans de prison mais restera tout de même un homme libre. En son absence, un certain « Joe Frazier » remportera le titre de champion du monde des poids lourds.
Ali sera blanchi par la justice et est autorisé à retourner sur le ring. Il combattra rapidement Frazier en 1971 mais perdra son premier de sa carrière.  C’est alors qu’il s’entraînera durement pour combattre George Foreman au Zaïre dans la ville de Kinshasa. Un duel qui est considéré comme le « combat du siècle » a été remporte par Ali dans un KO au 8e round.
C’est alors qu’il enchaînera des combats pour un baroud d’honneur qui s’achèvera par quelques défaites en 1984. Mohamed Ali vient de mettre fin à sa carrière et commence à ressentir les symptômes de la maladie de Parkinson qui le suivra jusqu’à sa mort.
Mohamed Ali ne laissait personne indiffèrent par son charme, sa classe, son arrogance mais surtout pas son talent qui en fait l’icone de la boxe mondiale.
Il est décédé de problèmes respiratoires dans un hôpital de Phoenix mais restera dans l’histoire, dans le cœur de millions de personnes.

A lire aussi:
Le chef du polisario a regretté son conflit avant sa mort selon les médias Américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *