Avant sa mort Mohamed Abdelaziz a regretté son conflit avec le Maroc selon les médecins.

Le chef du polisario qui est décédé dans un hôpital a regretté son conflit ouvert avec le Maroc et de s’être allié à L’Algérie.

Mohamed Abdelaziz a regretté son conflit avec le Maroc avant sa mort.

C’est un coup de tonnerre qui vient de se produire dans le conflit entre le Maroc et le polisario car les médecins Américains qui s’occupaient du chef du polisario ont fait des révélations stupéfiantes.

Mohamed Abdelaziz, sur son lit mort, a regretté le conflit qui opposait son polisario au Maroc depuis plus de 40 ans.

Il aurait eu un sentiment de culpabilité sur la tournure qu’a prise les relations entre le royaume et le polisario sur le dossier du Sahara selon ses médecins et des proches présents lors de dernières heures du défunt.

Il a également regretté de s’être allié à l’Algérie qui avait utilisé le polisario pour contrecarrer les plans du Maroc.

Lui qui est le fils d’un ancien officier de l’armée Marocaine et qui est né à Marrakech a émis le souhait d’être enterré au Maroc, à Bir Lahlou, dans le sud Marocain.

Les informations ont été révélés dans le journal Américain USNEWS et risquent de créer une polémique par les Sahraouis car il n’y a aucun doute sur le fait que cette « guerre » à distance n’a aucune place dans cette affaire. Les Sahraouis devraient rejoindre leur patrie, le Maroc, et cesser de demander une indépendance du Sahara car elle fait partie intégrante du royaume.

Même s’il a voué sa vie à combattre le Maroc, il était un Marocain et l’émotion qu’il a éprouvée, pousse les Marocains à lui souhaiter de reposer en paix.

A lire aussi: 
Si le Maroc est une dictature, que dire de la France ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *