Le petit journal Marocain répond à France 3 et son reportage sur Mohamed VI.

A la suite de la diffusion du reportage sur France sur le Mohamed VI et son règne nous avons souhaité répondre avec des arguments fiables à mille lieues de ceux apportés par la chaîne Française.

Le petit journal Marocain répond à France 3 sur le documentaire sur Mohamed VI

France 3 a voulu faire le « Buzz » en dévoilant un documentaire sur le roi Mohamed VI et son règne financier mais malheureusement pour eux, les témoignages et scoops n’étaient pas à la hauteur.

La première critique du reportage était fixée sur les « selfies » auxquels le roi Mohamed VI s’adonnait avec les membres de la communauté Marocaine dans le monde. Selon eux, tout ceci n’est que pure communication afin de faire passer le roi comme un homme « normal » au contact des Marocains qu’ils soient riches ou pauvres. C’est dire le niveau de ce documentaire préparé de manière amateur.

Mohamed VI, aime les Marocains, OUI !

Preuve en est, il a été à l’écoute de sa communauté lorsque certains MRE se sont plaint de leur traitement dans les différents consulats du monde. La réaction royale a été réactive et ciblée. En fait, le Maroc a décidé de redistribuer les cartes des consuls et des « Staff » afin d’améliorer leur rendement mais surtout afin de répondre à l’attente de la communauté Marocaine. Voici un exemple qui ne s’arrête pas à uniquement poser dans des « selfies ».

La production a également joué de fourberies en interrogeant certaines figures Marocaines comme Karim Tazi (Homme d’affaires) et Fouad Abdelmoumni (Tansparency Maroc) qui ont participé au documentaire mais qui ont très rapidement pris leurs distances car selon eux, le documentaire ne s’apprêtait pas, à la base, a critiquer le roi du Maroc.

Ils n’en voulaient pas qu’au roi mais également au Maroc.

Plus de la moitié du documentaire était dédiée à critiquer le Maroc et son système afin de meubler un manque de connaissances sur Mohamed VI et son règne.

Messieurs de France 3 se sont également attaqué à Hassan 2, défunt roi du Maroc, qui a malmené la France et ses politiques se croyant en terre conquise au Maroc.

La pilule ne passe pas et pour meubler le documentaire, ils ont fait appel à Moulay Hicham, cousin germain de Mohamed VI, qui a été banni du Maroc pour son attitude irrespectueuse envers la monarchie.

L’homme aigri et très certainement jaloux de son cousin le roi, Mohamed VI, se laisse aller à prédire la fin du régime depuis son bannissement du Maroc. L’homme se laisse à rêver en prédisant la fin de la monarchie et un printemps Arabe au Maroc durant l’année 2018. L’homme s’est permis de critiquer le règne financier d’un roi qui aime trop l’argent comme il a adoré le dire dans le documentaire. Il n’a malheureusement apporté aucune valeur ajoutée à ce semblant de portrait royal.

Et que dire de ces journalistes qui ont été épinglé par la justice en tentant de soutirer de l’argent au roi, près de deux millions d’euros, afin de ne pas sortir un livre sur le règne de Mohamed VI. France 3 a soutenu et légitimé des journalistes prêts à tout pour l’argent comme l’ont avoué les concernés dans le reportage d’hier soir.

Le Maroc n’est plus le terrain de jeu de la France et est un pays souverain. L’entrée de la France dans l’économie Africaine est conditionnée par l’accord du Maroc c’est un fait que peu acceptent.

La dernière brouille entre la France et le Maroc en est un exemple clair. Suite à la convocation du patron de la DGSN sans passer par le protocole a mis le Maroc en colère et poussé le roi à suspendre ses relations avec la France. Une fin de recevoir qui a fait plier la France. La classe politique Française a tout fait pour rassurer le Maroc mais sans succès.

Il a fallu que la France accepte l’accord judiciaire, très largement en faveur du Maroc, pour retrouver l’amitié du Maroc. Le Maroc a posé ses conditions, avec la menace de freiner le développement de l’économie Française en Afrique, et cela a fonctionné. C’est dire l’influence du Maroc et du roi Mohamed VI, considéré comme le roi d’Afrique.

Au final, le documentaire était vide et sans contenu fiable. Les producteurs n’ont que recyclé des faits anciens afin d’exister mais la montagne a finalement accouché d’une souris.

A lire aussi:
La France devra assumer le documentaire de France 3 sur Mohamed VI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *