Manuel Valls s’agenouille devant Netanyahu et prend ses distances avec les Palestiniens…

La France avait menacé de reconnaître automatiquement la Palestine si Israël ne signe pas l’accord de paix lors d’un sommet « pour la paix » prévu le 3 juin en France avec la présence de John Kerry. Ce n’était en fait qu’une tromperie des politiques Français.

Manuel Valls prend ses distances des Palestiniens.

La réaction Israélienne a été forte car elle avait remis en doute l’impartialité de la France dans ce dossier épineux.

Mais tout est rentré dans l’ordre, car Manuel Valls, qui vient d’arriver en Israël, a déclaré à Netanyahu que la France ne reconnaîtra pas la Palestine si aucun accord n’est signé. De quoi redonner de la force aux dirigeants Israéliens qui saboteront à tous les coups le sommet comme ils l’ont toujours fait.

Il est clair que celui qui a d’ores et déjà saboté le processus de paix, se nomme Manuel Valls car il permet à Israël de continuer ses actes inhumains de colonisations, d’assassinats sur le peuple Palestinien sans aucune pression Internationale.

À noter que Netanyahu doit faire entrer aujourd’hui un opposant d’extrême droite dans son gouvernement, ce qui inquiète les pro-Palestiniens car ils demandent à être plus ferme encore avec le peuple Palestinien.

C’est dire le courage de la France de Manuel Valls sur un dossier qui aurait pu être réglé il y a fort longtemps mais que pouvons-nous attendre d’un homme qui se déclare être lié éternellement à Israël par sa femme ? Quand même ! Où est l’impartialité d’un tel chef de gouvernement ? 

Pathétique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *