Le Maroc a fait les yeux doux à la Chine qui n’attendait que ça !

Le Maroc fait les yeux doux à la Chine qui n'attendait que ça.

Personne n’a échappé à la visite ambitieuse du Maroc en Chine afin de nouer des partenariats stratégiques et après analyse les experts annoncent que c’est une réussite totale.

Le Maroc est une porte d’entrée pour accéder à l’économie Africaine grâce à sa position géographique entre l’Europe et l’Afrique. Le royaume a travaillé en amont afin de répondre aux exigences mondiales. Restructuration des routes traversant le royaume jusqu’à l’Afrique Subsaharienne, mise en place d’une filière portuaire et ferroviaire mais également de zone permettant une exonération avantageuse pour les sociétés qui s’installent dans le pays, le Maroc a pensé à tout.

Il faut tout de même préciser que la Chine n’attendait que ça car elle doit diversifier son économie à cause de l’explosion des salaires de sa main-d’oeuvre. En effet, la Chine souhaite délocaliser 85% de ses emplois avec objectif de s’implanter en Afrique. Le Maroc veut lui attirer une partie de ses emplois et se prépare grâce à ses réformes.

La Chine est actuellement le quatrième partenaire commercial du Maroc alors qu’il est le premier chez son voisin de l’Est, l’Algérie. Renforcer ses échanges étaient un objectif primordial pour le Maroc afin de prétendre à une place de pays émergents. Il est certain que le chemin par le roi, Mohamed VI, est en bonne voie.

Le Maroc attire des sociétés Chinoises et en particulier Bank Of China qui a annoncé l’ouverture d’un bureau de représentation à Casablanca ces dernières semaines.

«L’idée est d’attirer des entreprises Chinoises spécialisées dans le bâtiment afin d’accélérer le développement du secteur et de leur confier des projets importants», a déclaré le ministre Marocain de l’industrie.

La visite du roi, Mohamed VI, en Chine confère un espoir pour l’économie Marocaine car elle a besoin de se diversifier, d’où les accords signés récemment avec la Russie, l’Inde et donc la Chine.

A lire aussi:
Le roi Mohamed VI en Chine pour un accord historique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *