Attentat de Casablanca : revivez le scénario de la monstruosité des kamikazes.

13 ans que des attentats ont frappé Casablanca

Le 16 mai 2003 avait lieu à Casablanca avait lieu des attentats dans une série de 5 attentats suicides contre des points ciblés de la ville.

Revenons un peu à l’environnement du début des années 2000 dans le royaume. Moins de trois ans après l’arrivée sur le trône du roi actuel, Mohamed VI, le Maroc comment à reprendre espoir de devenir un pays important économiquement et socialement. De nouvelles mesures sont lancés par le nouveau roi avec qui la population se sent plus proche que son défunt père. Des mesures qui prendront du temps à apporter des changements réels.

Le roi a un projet pour le Maroc et sa population. Il veut commencer par supprimer les bidonvilles qui fleurissent comme à Casablanca dans le quartier de Sidi Moumen. Un quartier « sale » où la population vit dans une violence quotidienne dans des conditions cruelles.

C’est de cet endroit que se sont réunis les terroristes qui allaient frapper des endroits stratégiques de la capitale économique du Maroc, Casablanca.

La montée en puissance de l’idéologie d’Al-Qaïda  a convaincu les jeunes de Sidi Moumen d’en finir et de s’exploser avec une promesse de prendre soin de leur famille qui manque de tout.

Les terroristes ont ciblé plusieurs endroits stratégiques qui accueillaient des touristes.

La première attaque était dirigée vers un restaurant géré par un Espagnol. L’attaque suicide à l’intérieur a fait 20 morts.

Après le restaurant, des terroristes ont attaqué l’hôtel Farah où une explosion a fait  2 morts.
D’après des témoins, un kamikaze qui tentait d’entrer dans l’hôtel a été stoppé par un vigile à qui il donna un coup de couteau de chasse. Alors qu’un deuxième vigile met le kamikaze au sol, la bombe a été actionnée dans l’action et fini par soufflé toute l’entrée de l’hôtel.
Un complice a pris la fuite au moment de l’altercation  entre les kamikazes et les vigiles mais a été rattrapé par des employés de l’hôtel.

Un autre kamikaze a actionné sa bombe dans un cimetière juif, faisant trois morts.

Deux autres kamikazes actionneront leurs bombes dans une pizzeria mais également contre deux policiers près du consulat de Belgique.

Le bilan qui fait polémique annonce entre 43 et 45 morts lors des attentats de Casablanca, le 16 mai 2003.

A lire aussi:
La police de Casablanca met fin à un réseau de trafic de drogue dirigé par une femme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *