La prison de la honte au Nigéria où des bébés meurent chaque jour.

Des bébés meurent dans une prison du Nigéria

Le Nigéria doit fermer sa prison qui coûte la vie chaque jour à des hommes mais aussi des bébés.

Cette prison est occupée une majorité d’ex-militants de Boko Haram, groupe terroriste qui fait des ravages au Nigéria et dans ses pays limitrophes.


D’après Amnesty International, des centaines de prisonniers sont décédés dans un environnement atroce. Parmi les victimes ont dénombre pas moins d’une dizaine d’enfants de moins de 5 ans.
Tous sont morts à cause de varicelles, de déshydratation ou des suites de blessures.

La prison de la honte regroupe plus de 1200 prisonniers dont 142 enfants dont certains ont à peine quelques mois.

Le président Nigérian a tenu à se pencher sur ce drame en annonçant des mesures pour rétablir les droits de l’homme mais aucune n’a été appliquée à ce jour.

Amnesty appelle à la suppression immédiate de cette prison qui est une honte et qui ne respecte pas les législations mondiales sur les conditions de vie des prisonniers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *